Hostelp, ou comment voyager en troquant son logement

Hostelp, ou comment voyager en troquant son logement

Classé dans : Insta Like | 0

Nous vous présentons la start-up Hostelp et son fondateur Nicolas, dont le concept nous plaît depuis que nous les avons rencontrés. Le principe est simple et rejoint l’esprit Vizitme : des voyageurs troquent leur savoir-faire contre l’hébergement chez l’habitant, pour mettre la rencontre et l’échange au cœur de vos voyages !

Nicolas, peux-tu nous présenter Hostelp ?

Bonjour. Je voudrais faire un clin d’œil à l’équipe de VizitMe qui me donne la parole sur son blog à un moment clé du développement de Hostelp. Alors déjà : merci !

Merci parce que Hostelp, c’est un site qui permet aux voyageurs de troquer leur savoir-faire contre des nuits d’hébergement chez l’habitant. Pour que cela fonctionne, il a fallu mettre en place l’environnement où a lieu la première rencontre : le site internet www.hostelp.fr

Le site est sorti de terre début juin. C’est une grande étape pour nous. C’est le socle qui va permettre aux voyageurs de partager des moments uniques avec les habitants autour de passions communes, sur un accord/un troc où on ne parle pas d’argent. La valeur, c’est chaque membre qui la transmet :

  • le voyageur : grâce à son savoir-faire qu’il transmet, pendant 2h, à l’habitant
  • l’habitant : grâce à son hospitalité recherchée par le voyageur

Savoir-Faire_vs_Hébergement_2

 

Hostelp est une solution de tourisme participatif basée sur la réciprocité et qui donne lieu à un trépied d’avantages :

  1. Le voyageur ne paye plus d’hébergement : il paye en moyenne l’équivalent d’un aller-retour Paris/New-York (soit 500 euros) par an, en frais d’hébergement pour ses séjours. Hostelp fait économiser ce budget.
  2. Le social, c’est une des clés de l’avenir du tourisme. Eh bien, partager une passion pendant 2 heures, c’est la garantie de briser la glace entre deux univers qui ne faisaient que se croiser dans le tourisme traditionnel : les voyageurs et les habitants.
  3. Découvrir, c’est s’imprégner : le rôle des habitants est primordial pour faire découvrir une région, une ville, autrement. Ils sont les relais des acteurs locaux du tourisme. En plus, en économisant sur l’hébergement, Hostelp permet aux voyageurs d’avoir plus de ressources pour profiter des activités et des loisirs pendant le séjour. C’est une belle main tendue au développement économique des territoires.

 

Comment t’es venue cette idée ?

L’idée de Hostelp, c’est une combinaison d’aventure personnelle, pendant un voyage à Miami, et d’une expérience professionnelle dans la province de Hà Giang, dans le nord du Vietnam. C’est un peu le choc de 2 univers que rien ne rapproche, et pourtant…

Lors de ma mission dans une agence d’éco-tourisme au Vietnam, j’avais pour objectif de marketer des circuits touristiques, qui permettent de rencontrer les nombreuses minorités ethniques de la région, de manière responsable. Porté par ces valeurs, elles ne m’ont pas vraiment quitté aujourd’hui. Par ailleurs, Miami m’a donné envie de découvrir ce qui se cachait derrière ce grand festival d’apparences. C’est donc avec beaucoup d’étonnement qu’un artiste, rencontré par l’intermédiaire d’une amie, à accepté que je l’aide à déménager son local de créations : son univers !

Il me paraissait évident de penser qu’il n’y avait pas de raison que les rencontres au Vietnam soient vouées à avoir plus de sens qu’ailleurs. C’est le socle qui a permis de penser Hostelp pour qu’il s’adapte à tous, et partout.

 

Où en est Hostelp aujourd’hui, et qu’aimerais-tu pour cette année 2016?

Sur la base de ce que j’ai mentionné précédemment, Hostelp répond manifestement à ce besoin universel, donc le pari est gagné. Le site mis en ligne début juin, regroupe des communautés de Hosters (habitants) et de Helpers (voyageurs). Une communauté de 500 intéressés nous suit depuis 1 an et nous avons nos premières demandes de matching sur le site. C’est une belle victoire !

La version bêta remplit son objectif de matching.

Dans un premier temps, nous préparons une année pleine de développement, à commencer par des mises à jour sur la bêta www.hostelp.fr.

  • Messagerie
  • Matching par destination / dates
  • Cartographie d’évènements
  • Et plus encore… les infos seront dévoilées sur les newsletters à venir. Pour vous inscrire, rendez-vous sur www.hostelp.fr dans le champ d’inscription dédié (dans le pied de page).

Communauté beta

En parallèle, nous avons la chance d’avoir créé des relations de confiance avec des partenaires comme Little Africa, VizitMe, WorldCraze depuis le début de l’aventure. Nous continuons dans cette optique pour offrir des expériences très authentiques et innovantes à nos clients. C’est cette ambition que nous recherchons avec nos partenaires.

Enfin, nous croyons à la pertinence du partage d’informations enrichissantes pour notre communauté sur notre blog www.blog.hostelp.fr et sur nos réseaux sociaux. Nous offrons l’opportunité, à ceux qui le souhaitent, d’exprimer leur savoir-faire par écrit. Ainsi, certains deviennent rédacteur sur une thématique qui leur est propre (la cuisine végétarienne, le yoga, la maîtrise de la guitare…) parce que nous considérons que ce sont eux les experts de leurs savoir-faire.

Si l’idée vous tente, prenons rendez-vous : contact@hostelp.fr.

Que doivent faire les visiteurs pour devenir des Hosters ou des Helpers?

C’est simple : la base est de prendre conscience de qui l’on est ! Que peut-on transmettre ? Avoir confiance en sa qualité hospitalière !

C’est rapide, qu’en pensez-vous ? Pour vous inscrire, ça l’est tout autant.

Cliquez ici www.hostelp.fr et c’est parti pour l’aventure et des rencontres palpitantes. N’oubliez pas de partager vos expériences avec nous en photo sur Instagram : @hostelp_ ou de nous faire vivre votre voyage sur Facebook @TourismHostelp

Pour finir, si tu avais une de tes meilleures expériences de voyage à nous raconter?

C’est difficile, j’en ai plein… Les souvenirs sont différents selon les situations… mais ok, je joue le jeu.
Je dirais donc le Népal en 2006, où j’ai passé un mois et demi d’intensité rarement vécue. Le deal, c’était de partir avec un budget limité à 6 euros par jour, incluant le logement, les repas et autres activités. Je n’ai pas eu d’autre choix, et c’était bien le but, de vivre comme un Népalais ! J’ai adoré et j’ai fais des rencontres exceptionnelles. Je n’ai qu’une hâte, c’est de recommencer, mais ailleurs pour vivre encore une nouvelle aventure humaine. Vous venez avec moi ?

Laissez un commentaire